Comment l’art du body painting et de la transformation corporelle ont-ils évolué au fil des années ?

Le body painting a existé depuis l’antiquité. Il consiste à utiliser le corps humain comme support de la créativité artistique. Si avant le body painting caractérisait chaque tribu lors des guerres et cérémonies, il est de nos jours un moyen pour exposer son chef d’œuvre.

L’origine du body painting

Dans l’antiquité, le body painting utilisait déjà plusieurs types de couleurs faites à bases de terre, d’argile, de fruits comme la baie, de charbon et même de sang d’animaux. A l’origine, le body painting était utilisé pour le camouflage de chasse.

Chaque body painting était unique car il différait pour chaque individu. En effet, chacun avait ses propres caractères pour affirmer son identité. Le body painting caractérisait chaque communauté et chaque tribu. Chaque type de peinture représentait également un moment unique comme la grossesse, le début d’un nouveau statut au sein du groupe ou la célébration de l’arrivée d’un nouveau membre. Parfois, le body painting sert juste de parure pour la séduction.

Aujourd’hui, le body painting a perdu son sens religieux et rituel bien qu’il soit encore gardé par certaines tribus comme en Papouasie et dans les régions Africaines.

L’art du body painting contemporain

La peinture corporelle a bien évolué avec le temps ; on a plus de couleurs qui permettent de faire ressortir plus d’idées et de nuances. Le body painting contemporain ne se prête plus aux rituels ni festivités religieuses. Il est juste fait pour exprimer son talent et sa personnalité à travers son art.

Le body painting est devenu plus commercial avec les concours organisés et les attractions dans les fêtes foraines en peignant le visage des enfants en animaux. Il trouve aussi sa place en tant que forme de publicité, le corps est devenu un support publicitaire vivant.

Dans le monde du cinéma, le body painting sert aussi à mettre en œuvre les effets spéciaux et à tromper l’œil. De là débutent les illusions optiques en maquillage très en vogue au Japon, notamment dans les cosplays où on imite son personnage de manga préféré.

Se fondre dans la nature

Une autre forme de body painting moderne est de se fondre dans le décor où de nombreux artistes y compétent. Ce type de body painting est un trompe œil où les supports humains passent inaperçus à même choquer l’audience tant on a du mal à les discerner du décor.

Certains artistes utilisent du papier peint pour faire fondre la personne dans le décor. D’autres se contentent de les mettre à nu et de les peindre suivant la nature qui les entoure. Parfois, le body painting est tellement réussi qu’il faut regarder deux fois avant de pouvoir discerner le support vivant. Pour certains artistes comme Véruschka, le support vivant remplace la toile pour faire passer un message ou concept.

Le support vivant ne se résume non seulement à une seule personne mais peut être également formé par un groupe de plusieurs personnes. Ces personnes sont peintes puis placées sur un fond noir pour  faire en sorte que seul le dessin représenté puisse se voir. Le groupe formé représente souvent des images d’animaux. Le body painting est devenu une forme d’art importante grâce à l’illusion optique pour le plaisir de son audience.

About the Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *