Tatouages et piercing : ces variétés extrêmes peu répandues

Bien avant de devenir une véritable tendance comme c’est le cas aujourd’hui, le piercing a toujours existé à travers les époques. À l’image du tatouage, il était arboré pour de nombreuses raisons et notamment celles d’embellissement. Ensuite, le piercing a été une manière de montrer son appartenance à une classe spécifique. Il est d’ailleurs devenu très populaire en Europe au cours des années 80. Ces deux arts corporels ont au fil du temps connu des évolutions assez extrêmes et peu répandues. Découverte

Le marquage à l’extrême

Parmi les évolutions les plus extrêmes de tatouages et piercings, figure en bonne place le tatoo scarification. Cette nouvelle forme devient tendance sur les réseaux sociaux et n’a absolument rien de commun avec le tatouage traditionnel. Ici en lieu et place de l’encre qui sert à dessiner, les motifs sont réalisés en retirant quelques couches supérieures de la peau. Cela crée à la longue des cicatrices qui finissent par former le motif souhaité. Avant de se lancer dans une telle aventure, sachez que la douleur est fortement présente avec le tatoo scarification. De plus, vous encourez le risque de contracter de multiples infections.

Les amateurs d’extrêmes aiment également se livrer à la scarification. Il s’agit d’une modification corporelle qui se pratique en incisant la peau. Cela laisse au fil du temps une cicatrice qu’il est facile de remarquer. Les origines de cette pratique sont très lointaines mais elle est désormais utilisée pour renforcer la visibilité ou l’effet du tatouage.

Tatouage et piercing : place à l’extrême

Pour certaines personnes toujours à la recherche de nouveautés et de sensations fortes, le piercing est dépassé. Elles préfèrent donc opter pour les implants sous-cutanés. Ce sont des corps étrangers qui sont insérés dans une partie de l’organisme afin de créer un effet spécifique. Les adeptes des implants sont assez réduits mais les effets physiques de cette tendance peuvent heurter certaines sensibilités. De façon générale, l’implant est doté d’une embase de forme plate. C’est cette dernière qui est fixée sous la peau en plus d’une petite tige liée au filetage. Le sujet procède ensuite au choix d’un embout qui y est fixé.

L’une des dernières tendances en matière de modification corporelle extrême est le branding. Cela consiste à marquer sur la peau au moyen d’un fer rouge, un motif particulier. Comme vous pouvez sans doute déjà vous en douter, cela ne se fait pas sans douleur. Le contact du métal chaud sur la peau provoque parfois un petit crépitement dont raffolent les amateurs du genre. Il est important de souligner que le branding peut donner lieu à de nombreuses complications, surtout sur les peaux sensibles. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une brûlure au second degré et dans le cadre de modifications corporelles, elle peut aisément s’infecter.

Ces différentes modifications corporelles extrêmes sont plus la plupart irréversibles. Voilà pourquoi il est recommandé de bien réfléchir avant de franchir le cap. En cas d’erreur, vous risquez d’être marqué à vie. Alors, jusqu’où êtes-vous prêts à aller dans votre amour du tatouage et des piercings ?

About the Author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *